•  NÉS ENTRE LES ANNÉES: 1934 et 1965 
     NOUS sommes PLUS FORTS!!!!!!!
    Premièrement, nous avons survécu à l'accouchement par des mères dont la plupart fumaient ou buvaient du vin pendant qu'elles étaient enceintes. 
     Elles prenaient des aspirines, mangeaient de la vinaigrette , des desserts , et n'étaient pas testées pour le diabète ou le cholestérol.

    De fait, la plupart d'entre elles sont encore là, ou mortes à plus de 85 ans.

    Après ce traumatisme.... on s'endormait n'importe où, on nous couchait sur le ventre dans des lits à paillasse, dans des chambres peintes au plomb. Faut dire qu'il ne nous venait pas à l'idée de bouffer les écailles des vieux murs...
    Nous n'avions pas de serrures aux portes. Lorsque l'on faisait de la bicyclette, on avait des casquettes, et pas des casques de protections

    Bébés et enfants, on nous emmenait dans de vieilles guimbardes sans clim, sans ceintures, ni siège pour bébés, ni air -bag,

    Être dans la benne arrière d'une camionnette par une belle journée ensoleillée était toujours quelque chose d'extraordinaire.

    Nous buvions l'eau directement de la fontaine, et depuis l'eau courante, dans les maisons, les tuyaux étaient en plomb. 

    Nous mangions des gâteaux secs, du pain rassi, du vrai beurre, du saindoux, du lard. Nous buvions du chocolat avec du vrai sucre. Et nous n'étions pas obèses .  POURQUOI ?

    De R. B.


    Parce que nous étions toujours en train de bouger, de jouer dehors...

    Nous sortions de la maison le matin pour jouer toute la journée au grand air, à condition d'être revenus quand les lampadaires s'allumaient. 
     
    Nous prenions des heures à construire nos planches à roulettes avec lesquelles nous descendions les côtes, sans freins. Après avoir foncé dans les buissons une paire de fois, nous avions appris à gérer les problèmes.>

    Nous n'avions pas de Playstation, Nintendo, X-box, iPod.. Il n'y avait pas de jeux vidéo, pas 150 canaux au câble, pas de films vidéo ou dvd, pas de son stéréo ou de cd, pas de portable, pas d'ordinateur et pas d'Internet .

    De R. B.
    NOUS AVIONS DES AMIS et nous sortions dehors pour les retrouver, pas des amis inconnus sur réseau social !
      Nous tombions des arbres, en faisant le parachute, on se coupait, on se cassait des os, des dents et il n'y avait pas de poursuites judiciaires pour cela.   On nous offrait des fusils à plomb pour notre anniversaire, faisions des jeux avec des bâtons et des balles, des lance-pierres, des épées, des arcs et flèches, des fléchettes, nous jouions avec des radeaux de fortune sur les rivières, nous faisions des pistes de glissade sur les inondations des prairies gelées,nous allions à l'école en culottes courtes par tous les temps, nous sautions et plongions des souches d'arbres dans des rivières sans maître-nageur syndiqué, nous bricolions avec toutes sortes d'outils réputés dangereux des ateliers de nos parents, nous jouions avec des pétards à mèches, nous fumions des P4 à l'unité, nous sucions toute la journée des boites de coco (pas de coca) ; aux heures les plus chaudes, les lessiveuses étaient nos plus belles piscines, nous descendions à toutes allures les côtes en herbes des vergers sur des plaques de linoléum ou balatum en guise de luge. De R. B.Les soirées exceptionnelles de grandes chutes de neige, nous avions la permission de jouer à la lueur des réverbères dans les rues enneigées, glissades et traineaux en bois fabriqués le jour même, avec des vieilles planchettes et des cerclages métalliques d'emballages pour patins, occupant notre temps et gelant nos mains violettes sans gants ; et même si on nous disait que tout pouvait arriver, nous sommes pour la plupart toujours là.

    De R. B.
     Nous roulions sur nos vélos sans frein ou marchions jusqu'à la maison du copain de classe ou de quartier et frappions à sa porte ; on entrait simplement, et nous étions très bien accueillis.  L'idée que nos parents auraient un jour à nous faire sortir de prison était inconnue, ils étaient AVEC la loi. L'idée que nos parents puissent être contre l'avis de l'instituteur, du professeur, du policier, du gendarme, du Maire, du curé, qu'ils puissent en venir aux mains ou aux insultes était inimaginable.

     Au service militaire, et avant en colo ou au patronage, nous avons appris à vivre ensemble en nous respectant, même si les bagarres étaient saignantes, elles ne finissaient pas au couteau ou à la kalachnikov. 
    Ces générations ont produit quelques-uns des meilleurs preneurs de risques, têtes pensantes et inventeurs de tous les temps, chefs d'entreprises, souvent autodidactes au bon sens débordant. 
     
     Ces 50 années ont été une explosion d'innovations et nouvelles idées. 
     Nous avions la liberté et la peur de l'échec, le succès et les responsabilités qui vont avec, mais nous avons appris comment gérer tout cela.

    Si vous êtes un de ceux-là, si vous vous reconnaissez...FÉLICITATIONS! > De R. B.
     Peut-être que vous voulez partager ceci avec d'autres qui ont eu la chance de grandir avant que les avocats ne viennent tout règlementer, avant que les " médias " ne prennent tant de plaisir à faire trembler les chaumières de leurs scoops dramatiques, sans certitudes...juste pour le fun et le fric. 
    Comme la vie était belle, limpide , parfois rude mais combien nous étions heureux !      


    2 commentaires
  •   

    Réu du 06.06.12

                           A ma question sur les résultats de son invitation pour une bouffe place de la nation voici sa réponse:  

                                                    J'ai déjeuner tout seul. Mais le repas était très bon. Tempis.

             A mon avis certain étaient à la bastoche & d' autre à la concorde & moi au fond de mon lit avec un thermomètre dans l'oreille



     

                                                               Réu du 06.06.12



    2 commentaires
  • Le second




    Philippe RIDDE né le  26.07.1947 vient de s'inscrire sur  trombi.com,  & ..... il est aussi sur Cd'A ce qui fait que j'ai pu le joindre. Il était présent à Franchot de 1957à 1958 . J'ai eu son épouse au tel. elle ma dit que notre coreligionnaire  allait me rappeler à suivre....

                                                          un nouveau


                                  Sa réponse:   Il est difficile de me considérer comme un réel ancien de Franchot.
    En effet, j'y suis entré en cours de 1er trimestre 57 et sorti en fin d'année scolaire 58. J'ai donc peu de
    souvenirs de mes condisciples si ce n'est JP Berlioz  puisqu'il a suivi le meme parcours que moi au
    lycée Henri IV d'Ivry.
    Toutefois, j'ai la mémoire de la nuée de hannetons qui voletaient entre les arbres de la cour mais je n'ai
    gardé aucune relation parmi eux.
    Ce sera avec plaisir que nous maintenions ce contact.
    Bien amicalement.   

    un nouveau

                                                            


    votre commentaire
  •  

    Conseil pour la réu. du 6 maiAttention, à lire impérativement, c’est de la prévention :

     

     

    A partir du 1er juillet 2012, il faudra avoir un éthylotest non périmé,
      non usagé, à bord de sa voiture.
      Donc, je suis invité à la réunion des Franchots  pour l'apéro et le reste

    je veux savoir si je peux prendre le volant.
    Je souffle dans l'éthylotest.
    ... Deux cas de figures se présentent :


    1 - C'est positif, je ne peux pas partir car je n'ai pas le droit de
      rouler avec une telle alcoolémie.

    2 - C'est négatif je ne peux pas partir car je n'ai pas le droit de
      rouler avec un éthylotest usagé.
    Conclusion :

    DANS LES 2 CAS JE RETOURNE A LA REU.!!!

    Conseil pour la réu. du 6 mai


    1 commentaire
  • Le second




    Franck SORT né le  23.04.1959 vient de s'inscrire sur  trombi.com, il était présent à Franchot de 1964à 1968    

                       

     


          


    votre commentaire
  • Bon alors.. puisque le Dimanche 6 mai a été proposé, moi je propose le rendez-vous, ce jour là, le Dimanche 6 mai à 13h
    dans un très bon bistrot de la Place de la Nation au Bar-brasserie-tabac - Le Royal Nation. Il se trouve à l'angle de la Place de la Nation et de l'avenue Philippe Auguste, exactement au 7 place de la Nation - PARIS 12.
    Voilà, moi j'y serai, et j'offre l'apéritif à tous ceux qui viendront. Mot de Passe: Franchot.
    Dans ce bahut, il y avait une bonne bande de joyeux lurons et durant la période actuelle aussi déprimante que possible, je ne veux pas me priver d'un bon moment avec des mecs sympathiques. A bon entendeur... Claude




    2 commentaires
  • Hello C. de parscau,
    je suis étonné que tu jettes l'éponge aussi vite! Si tu as déjà 6 participants c'est déjà pas mal !
    Quid de J Gobert, E Do , J.M. Lardemer, J.M. Dieval, R Borelli, D Delon, G. Guarnelli, C de Parscau?
    Tous ces gens ont l'air d'être heureux sur la photo et particulièrement gentils, alors..... 
    Il te suffit de choisir un restau, une date et une heure. Le dimanche 6 mai était une bonne idée!
    Bien amicalement Claude M

     

     

    Ma réponse
    Hello Claude 6 effectivement sur la photo nous sommes huit, il y avait une quinzaine de personne qui avait annoncé leur venues donc on risque de se retrouvé a 3 ou 4 dans ce cas pas besoin de reserver & rien n'empéche a ceux qui le veulent de se retouver à l'endroit de leurs choix mais moi je laisse tombé


    2 commentaires
  •  

     

     

     

    compte & décompte

     

     

     

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       A mon avis pour une réunion cette année c'est compromis. Voici pourquoi sur les 98 courriels que j'ai envoyé aux anciens j'ai reçu 4 réponses favorables, 2 de normand, 1 défavorable, 17 courriels me sont revenu  "Mail Delivery System" ces braves gens sont sans doute parti chez free & n'ont pas jugé utile de me prévenir. Bref au jour d'aujourd'hui ( je l'aime celle la) nous sommes 6. L'avantage pas besoin de réserver une table. Les prochains jours nous amènera peut être d'autre participants à suivre...............!?!

    compte & décomptecompte & décompte


    1 commentaire
  • Date Réu.

    J'ai une proposition de date le 06 mai 2012 le choix définitif se fera a la majorité, on me propose aussi septembre 2012

    Date Réu.


    votre commentaire
  • Jean François PIERRE-EMILE nous fait parvenir ces quelques bonnes  pages de sont livre de lecture. Livre que je trouve un peu misogyne pas une beaucoup femme dans tout cela! Il écrit ceci avec une réponse négative pour la réu. " Désolé mais j'habite au nord du Mans et ça fait un peu loin.   Par contre j'ai retrouvé mon livre de lecture du certif, si cela intéresse !

    CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012  CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012 CONSERVATEUR JFP-E 2012


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique