• Qui est DB.... le mystére s' aipaissit

    DB est un ancien de l’institut Franchot qui vit loin de Choissy, de Paris, de la France, il vogue ailleurs sous d’autres latitudes. Je me  souviens que lundi midi on avait le droit à un riz à la sauce tomate absolument infâme, qua la cantine n’était pas très loin du bureaQui est DB.... le mystére s' aipaissitu- Qui est DB.... le mystére s' aipaissitinfirmerie de la directrice...ici je recolle les morceaux de souvenirs qui me reviennent en vrac, alors pour paraphraser Perec: je me  souviens qu’il y a avait un type qui s’appelait Aimey (ou un nom comme ça) et qui jouait au foot comme un Dieu, que dans une classe au deuxième, il y avait une reproduction du tableau du casque d’or de Rembrandt, que les chiottes puaient la merde et la chaux et que certains aimaient y fumer, qu’on se torchait cul avec du papier journal, qu’un élève arrivait en moto, une Honda 750 qu’il garait soigneusement sous les hauts marronniers, que le catéchisme se faisait au fond de la cours des petits dans une classe mal chauffée avec un curé doucereux et tout onctueux, qu’on passait le jeudi pour aller au Parc devant un cinéma qui passait le vieil homme et l’enfant de Claude Berry (1967), que Muraille était le pire des hommes de cette pension, qu’on montait à la corde pendant la gym sous le préau, que le samedi midi on l’attendait comme l’arrivée du messie, que je me souviens de mon numéro de linge symbole jusqu’à présent de mauvais sort, de danger..., qu’on portait des blouses même en promenade et toujours deux par deux, je me souviens des sorties en juin en forêt de fontainebleau...de la DS noire de Boutilly, identique à celles d’un ministère de l’époque, je Qui est DB.... le mystére s' aipaissitme souviens quand de Gaulle est mort, de mai 68 et du manque d’essence, des fugues de certains qu’on ramenait comme des prisonniers peu victorieux et piteux, on se souvient de la pluie l’automne et comment on rêvasse à son doux crépitement, des odeurs des escaliers en bois qui sentent l’encaustique, les chaussures que l’on cire, le cirque Pinder qu’on regardait le jeudi soir....Je me souviens sans nostalgie de tout ça...Salut les anciens combattants à une prochaine...

    D.B. le 08/12/2012

     

     


  • Commentaires

    1
    Borelli
    Dimanche 9 Décembre 2012 à 12:54

    Oui D.B., j'ai cru revivre certains épisodes de mon adolescence en tant que pensionnaire. Je comprends que les descendants du Dirlo de l'époque, ne veulent pas témoigner ni apporter d'archives au blog. Effectivement, c'était une autre époque. Ils ne sont pas responsable du comportement de leurs parents, j'espère qu'ils n'auront pas reproduit avec leurs propres enfants.


    Crois-tu que l'époque que nous vivons est meilleur que celle que nous avons vécu??, vaste question, il faudrait plus qu'un blog pour y répondre, alors bon vent matelot sous d'autres latitudes ensoleillées

    2
    DB
    Dimanche 9 Décembre 2012 à 16:29
    Mon cher ami Borelli, je ne suis pas un descendant de cette vermine du dirlo Boutilly, j’ai été un simple pensionnaire durant sept ans comme toi. Pour revenir à ta question sur notre époque, le présent est toujours plus ouvert, il suffit de respirer, de sentir, puis l’aventure reste toujours au coin de la rue...laisse le passé....pas de nostalgie....tout ça est mort....chaque minute doit être un réenchantement. Pour le moment, je lâche les amarres et DB vous souhaite son cordial salut et bonne année 2013 à tous!
    PS. Te souviens du dispensaire près de l’église de Choisy et cette terrible piqûre (vaccin) dans l’omoplate?
    3
    Borelli
    Dimanche 9 Décembre 2012 à 20:11

    Très cher D.B, nous nous sommes peut-être croisés ou peut-être avons été dans les mêmes classes. Je me suis peut-être mal exprimé et je ne t'accusais pas d'être un descendant du dirlo.Je n'ai aucune nostalgie de cette époque.


    A une époque, sur copains d'avant il y avait un lien concernant le blog créé par Joan GOBERT et repris par Christian Deparscaux, et j'ai assisté à 2 réunions/repas convié par Joan.


    Je ne garde pas un trop bon souvenir de ces réunions d'anciens grognards qui déblatèrent sur d'ancien prof ou surgé pédophile, profs alcolo et surveillant à tendances perverses & vicieuses et ou je n'étais pas dans ma corpo.


    Concernant le vaccin, je suppose que tu veux parler du fameux BCG obligatoire, je n'ai plus de souvenir de ce dispensaire. Le seul que j'ai en mémoire c'est celui qui se trouvait en bordure du parc derrière la Mairie. Moi aussi je te souhaite de bonnes fêtes de fin d'année et mes cordiales salutations

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :